• Daniel

Ne laissons personne sur le bord du chemin

Le 7 mars 2021 votons OUI à l'Indemnisation pour perte de revenus liée aux mesures de lutte contre le coronavirus

Quand les chantiers ont fermé en mars 2020, j’ai été licencié. Mais comme c’était avant l’extension des RHT aux travailleurs temporaires, je n’y ai pas eu droit. Le chômage m’a sanctionné parce que je n’ai pas anticipé la fermeture des chantiers en faisant des recherches d’emploi. Depuis, j’ai pris du retard avec le paiement du loyer et risque aujourd’hui de me retrouver à la rue.

Avec la fermeture des salles, tous mes spectacles ont été annulés et je n’ai reçu aucun des cachets sur lesquels je comptais pour vivre. En fin de droit au chômage, je ne pourrai toucher l’aide sociale que lorsque je tomberai en-dessous du minimum vital.


Pour financer mes études, je travaillais sur appel les soirs et les week-ends dans la restauration. Licencié dès la fermeture des restaurants, je n’ai pas eu droit aux RHT, et je n’ai pas droit au chômage car je n’ai pas cotisé assez longtemps. Sans revenu, je suis aujourd’hui endetté




Oui, à l'indemnisation des travailleurs.euses précarisé.es

8 vues0 commentaire