• Daniel

Initiative « Anti– burqa » NON À UNE INITIATIVE DISCRIMINANTE ET INUTILE !

Dernière mise à jour : mars 29

En plus de participer à la stigmatisation d’ une religion, l’initiative anti burqa sur laquelle nous sommes appelés à voter le 7 mars prochain revêt un caractère paternaliste.

Tout d’abord en prétendant se préoccuper de la potentielle contrainte pouvant être à l’origine du port de la burqa, les initiants masquent leur réelle intention, à savoir la stigmatisation d’une religion. Tout comme l’initiative anti minarets acceptée par le peuple en 2009, le texte anti burqa pointe du doigt un faux problème en mettant à l’agenda politique une thématique qui ne préoccupe que ses initiants. Si les minarets sont rares en Suisse, le pays en comptait quatre au moment de se poser la question de leur interdiction, croiser une femme portant la burqa l’est tout autant. Cette énième initiative ne vise en ce sens qu’à alimenter la spirale de l’islamophobie, et relève de la stratégie populiste consciente.

A trop vouloir me sauver tu finis par m'oppresser !


Autre aspect problématique de l’initiative, son caractère profondément paternaliste. Une interdiction pure et simple du port de la burqa, tel que le propose le texte soumis au vote, revient à nier aux femmes musulmanes la possibilité de choisir, ou non, si elles souhaitent porter ce vêtement. Il s’agit en ce sens d’une atteinte à leur liberté individuelle.

Pour autant que l’on considère que ce problème existe, loin d’y apporter une réponse crédible, l’initiative anti burqa est une tentative de plus de l’UDC de jeter le discrédit sur l’islam et constitue une atteinte aux libertés des femmes musulmanes.


Romain Gauthier

6 vues0 commentaire